D’ombre et de lumière, Mathieu Dombre

Version e-book

Pages: 184

Quatrième de couverture:

Mathieu Kari Tuomikoski Dombre est né à Paris en 1959 de père français et de mère finlandaise. Après une enfance en Irak puis en Amérique du Sud, il rentre en France avec sa mère et ses deux frères suite au divorce de ses parents. Nouvelle liberté qui panse les plaies d’un père bourreau. Sa nouvelle situation familiale devenue précaire, il court-circuite les études. Après un séjour dans les parachutistes, il rentre dans la vie active comme simple manutentionnaire ou barman.

Survivant du cancer et du sang contaminé, il gravira tous les échelons dans l’informatique pour devenir ingénieur concepteur d’un système de pilotage de flux, certifié par Microsoft, vendu sous licence à de prestigieuses sociétés. Une suite d’évènements tragiques lui fera perdre tout. Piratage de son logiciel par les multinationales, un second divorce, la mort de son frère emporté par le Sida, auteur connu de BD en collaboration avec Jodorowsky, puis celle de sa mère traductrice de Proust en finnois vont retirer tout sens à sa vie. Aujourd’hui, l’exercice de sa longue pratique des arts divinatoires lui donne une nouvelle raison de vivre.

Avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour ce partenariat.

Dans son roman, il nous raconte son parcours avec ses nombreux déboires.
D’abord touchée par son malheur, la maladie, l’alcool, ses séparations, son état de SDF et de chômeur, j’ai quand même fini par me lasser. Malgré une réflexion sur les différents problèmes qu’il rencontre, l’auteur passe trop rapidement sur les événements. Certains passages ne manquent pas d’intérêt, tout comme la partie où il est question d’astrologie, qui donne un petit côté sarcastique de l’auteur face à son destin, mais le rythme trop rapide m’a empêché de retrouver une chronologie cohérente ou de me faire un jugement sur les personnages, comme par exemple son père, le « bourreau ».
Je me suis assez vite sentie gavée d’informations et de personnages sans pouvoir apprécier réellement ma lecture.
A contrario, la fin est plus « douce », le rythme ralentit, en parrallèle de la vie de l’auteur qui se stabilise alors qu’il sort de ce cercle vicieux.

Mathieu Dombre expose dans ce roman son combat contre la maladie, même si il ne s’étale pas au fil de pages.
Mais nous sommes surtout confrontés à son plus grand démon : l’alcool, sa seule consolation quand rien ne va. C’est d’ailleurs à cause d’elle que sa dernière compagne le quitte.
Là, on rentre dans un mode de survie, trouver du travail, trouver un endroit où dormir, c’est une recherche au jour le jour, dans une société où avoir cinquante « balais » c’est déjà trop tard, on est plus bon à rien.
Et comme dans un conte, l’amour viendra souffler un vent de renouveau pour offrir une renaissance à notre auteur qui s’était perdu dans les ténèbres du démon.

En résumé, malgré quelques points positifs, je n’ai pas accroché…le fond est pourtant vraiment intéressant, dommage que la forme le gâche car, en effet, je pense que le texte aurait mérité d’être retravaillé et les fautes corrigées.

2 réflexions au sujet de « D’ombre et de lumière, Mathieu Dombre »

  1. Roman qui m’a l’air plein d’intérêt! Mais parallèlement, il m’a l’air assez dur… et faiblement, je préfère les histoires où il y a davantage de soleil ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>